Daniel Roux, fondateur du RCC…

Beaucoup d’entre vous ont connu Daniel et apprécié son humanité et sa gentillesse. Voici un rapide résumé de son parcours dans le monde du compostage.

Daniel était agriculteur à Dompierre-sur-Yon en Vendée dans les années 1980. Inquiet de l’état de ses sols, Daniel est allé se former Maitre Composteur au Comité Jean Pain, avant 1995.
A son retour, il a engagé un projet de compostage à la ferme de déchets verts et des biodéchets des établissements publics de la Roche /Yon via la CUMA DEFIS.

Puis, en 2002, il a piloté la mise en place de la première plateforme communale de compostage partagé à Saint-Philbert-de-Bouaine. Une vingtaine de projets de ce type devaient se développer pour généraliser la mise en place de plateformes communales de compostage. Pour ce faire, il a créé en 2003 la SARL VALDEFIS dont il a été co-gérant pendant 13 ans. Face aux lobbys du TMB qui voyaient d’un très mauvais œil le développement du compostage de proximité, une association « Compost Citoyen » a été créée pour défendre ces projets.

En parallèle, VALDEFIS s’est développé sur la filière des déchets verts. Aujourd’hui elle emploie 10 personnes.

En 2007, Daniel, désireux de relancer sous une autre forme le compostage de proximité a organisé un voyage au Comité Jean Pain pour montrer le compostage partagé développé en Belgique. De là est née l’idée de développer des « pavillons de compostage » et de développer de tels projets sur Nantes (création de l’association Compostri) et la Roche /Yon.

C’est à l’occasion d’une formation de guide composteur sur Nantes que Daniel a exposé son idée d’étendre l’association « Compost Citoyen » en un réseau national (voire international) auprès de Marine Linglard et Michel Mouillé. C’est ainsi qu’est né le Réseau Compost Citoyen dont il a été administrateur et pilier.

En 2014, Daniel et moi (avec le soutien de Valdefis et Compostri), créons Compost In Situ afin de permettre de changer d’échelle en terme de production de compost de proximité et ainsi revenir à son idée première de composter les déchets alimentaires auprès des agriculteurs locaux. Aujourd’hui Compost In Situ emploie 4 salariés.

Daniel nous a quittés cet été. Nous sommes nombreux au Réseau à avoir profité de son expérience et de son soutien. Il était de ces rencontres qui ne sont pas sans laisser leurs marques.
(Pascal Retière)