Être administrateur au RCC un engagement citoyen

Eric Sabot, Directeur de Label Verte. Angers (49).

Je suis membre du RCC depuis 2010 et administrateur depuis 2016. Pendant  cette période, je me sentais « consommateur » du Réseau ! J’étais très intéressé par les échanges sur la mailing liste car ils me permettaient d’évoluer et de réfléchir à ma pratique professionnelle. Au delà de ça, je ne participais pas aux AG, groupe de travail ou autres… Au final, j’avais l’impression d’être dans mon coin alors que je voyais que le Réseau était crucial pour le développement de la filière et donc pour l’avenir de mon métier. IL était donc « vital » d’échanger physiquement et concrètement avec des confrères. A ce moment là je participe à l’AG de 2016 où Daniel Roux me dit « il y a besoin de jeunes comme toi »et là, c’est le déclic !

Étant extérieur au CA, j’avais l’impression que l’ambiance était bonne et ça c’est vite confirmé. La tache correspond bien à ce que je m’étais imaginé mais en moins dure. Bien sûr, il y a des dossier sur lesquels je suis moins dans la proposition et plus dans l’écoute (Gprox / réglementation…)

Mon implication est plutôt ponctuelle : je participe aux CA, à certains groupes de travail et en ce moment œuvre avec Alexis auprès de la Fondation pour le progrès de l’Homme.

Ce que j’aime le + : être au cœur des réflexions qui concernent notre profession
Le – agréable : Voir l’ampleur du travail par rapport à notre disponibilité et nos moyens
3 mots pour définir le travail d’administrateur : Engagement / Discernement / Écoute.

Au final, j’apprécie les réunions téléphoniques et encore plus les réunions physiques qui se déroulent souvent dans la bonne humeur. Je suis toujours content à l’idée de retrouver les autres administrateurs !